Comment l’ostéopathe peut agir sur les astigmatismes et sur la myopie ?

vendredi 25 novembre 2011, par Jean-Jacques Floret

Comment l’ostéopathe peut agir sur les astigmatismes et sur la myopie ?

Étudiant en optométrie, je fait un mémoire sur l’ostéopathie et la vision (en particulier sur l’astigmatisme et la myopie). je voudrai savoir comment l’ostéopathe peut agir sur les astigmatismes et sur la myopie

La thérapie ostéopathique est d’abord mécanique. L’action que l’on a sur des problèmes de visions est en relation avec des problèmes cervicaux ayant des répercussions via le neurovégétatif , des problèmes de tensions membraneuses (membranes du crâne, avec les chaînes lésionnelles vertébrales et / ou viscérales éventuellement associées) ou encore des dysfonctions des os du crâne, et de la face, celles ci se répercutant sur l’orbite osseuse, son contenu (sans restriction quant à ce dernier terme). Le tout peut exister en même temps à divers degrés.

L’amélioration de la liberté de la structure dans son élasticité intrinsèque, et les rapports articulaires (au sens le plus large, c’est à dire considérant aussi bien des éléments osseuses que viscéraux) peut, par exemple, se répercuter sur les courbures des globes oculaires, si les modifications de celle ci sont en rapport avec celles là.

D’un autre point de vue, parce que l’action ostéopathique optimise la physiologie de l’organisme traité, des actions indirectes peuvent se manifester par l’amélioration des voies liquidiennes/échanges des compartiments liquidiens, avec tout ce qui s’ensuit)

Je ne suis pas exhaustif. Cependant, il faut être conscient qu’il n’existe pas de panacée ;-)) L’apport ostéopathique, s’il est parfois spectaculaire, demeure le plus souvent comme un des maillons de la thérapie des « problèmes de vision ».

N’oublions pas non plus que nous ne sommes pas « un œil », « un estomac », « une cheville », etc..., mais bien un tout que l’on considère de façon plus ou moins globale ou parcellaire selon les outils thérapeutiques que l’on a acquis et développés.

 

Retour