Pourquoi devrait-on consulter un ostéopathe plusieurs fois ?
vendredi 25 novembre 2011, par Jean-Jacques Floret
Pourquoi devrait-on consulter un ostéopathe plusieurs fois ?

Selon mon cadre de réflexion et d’action, l’ostéopathie est une approche médicale dont le but est d’abord de vous accompagner dans votre travail de rééquilibration physique, structurel, et en conséquence psychique dans la mesure ou la structure gouverne la fonction, et que le psychisme est aussi envisageable comme une fonction. [1]

Si vous portez des chaussures trop petites, vous serez très inconfortable, et votre relation aux autres, et à vous même, sera altérée par cette gêne douloureuse localisée aux pieds. Au fil du temps cette douleur aux pieds, due à des chaussures inadaptées, va emplir votre esprit et vous enlevez des ressources pour gérer le quotidien. Lorsque vous devriez prononcer un hmmmm ? interrogatif plutôt "cool" vous aurez tendance à grogner un HUUMMMM car la douleur ressentie dans vos pieds finira par inhiber votre adaptabilité au milieu où vous êtes, et votre interlocuteur ne réagira évidemment pas de la même façon à votre réponse.

Plus tard, vos pieds finiront par être atteints dans leur forme. Des déformations vont se mettre en place, et tout votre équilibre corporel va se modifier pour s’adapter à cet état, et en plus vous aurez toujours mal dans les pieds... Si ce nouvel équilibre vous oblige par exemple à être penché pour trouver une position qui vous soulage, vous allez peut être ainsi créer des contraintes au niveau digestif, cardiorespiratoire.... Votre histoire va se compliquer au fil du temps.

Vous consulterez probablement en premier un médecin généraliste. Si celui ci a ce jour là l’esprit assez disponible pour retracer votre histoire, peut être remontera-t-il aux chaussures, sinon, il vous renverra voir un cardiologue, un gastroentérologue.. ou un psychiatre. Et vous aurez toujours mal aux pieds, mais ce sera si ancien, et vos pieds seront si déformés que finalement ...vous direz, on vous dira, que c’est normal d’avoir mal aux pieds, et q’un chirurgien pourra vous arrangez cela en coupant un peu cette articulation et en redressant un peu celle là Si vous allez voir un ostéopathe, il écoutera votre histoire raconté à travers vos souvenirs, et ensuite il interrogera votre corps pour écouter sa version des faits. Probablement, l’ostéopathe vous aidera à libérer des tensions accumulées ici et là, et au fil des traitements, il finira par apercevoir une paire de chaussures trop petites pour vous :-)).
Colonne suivante

 

 

Il vous dira alors que pour prévenir des récidives il faut absolument changer de chaussures, ou selon les dégâts "non récupérables" en place choisir des chaussures spéciales.

Vous avez compris que la chaussure trop petite ce peut être réellement ...une chaussure trop petite, ou avec des talons trop hauts. Ce peut être aussi une séquelle d’entorse, de fracture, un choc émotionnel qui a laissé en place une zone crispée, un transit intestinal perturbé, des habitudes alimentaires inadaptées, un mode de vie perturbé, et... que n’importe quel "bobo" peut jouer le rôle de ces trop petites chaussures.

Ainsi je ne veux concevoir de traitement ostéopathique que global. Hors ce choix, il ne s’agit pus de traitement ostéopathique, mais de bidouillage. Il est nécessaire de remonter votre histoire le plus loin possible pour retrouver, en conscience ou non, le petit (ou le gros) quelque chose qui a entraîné tout le reste. Il convient de rester attentif à l’accumulation possible de points de départ lésionnels différents. (rien ne vous empêche de porter des chaussures trop petites ET aussi une veste étroite ET un chapeau un peu serré ET autre chose.)

Là où réside la difficulté est que le plus souvent vous demandez juste un soulagement de la dernière douleur. Bien sur l’ostéopathe peut vous y aider, mais avec les antalgiques qu’il y a sur le marché pharmaceutique (et c’est tant mieux) c’est plus rapide, efficace, et moins cher à court terme. Il faudra en prendre souvent et régulièrement.

Alors je vous en prie, ne prenez pas un traitement ostéopathique comme un cachet d’aspirine. Considérez l’ostéopathe comme un consultant qui va vous aider à optimiser vos possibilités physiologiques, qui va vous aider à vous "guérir" vous-même.

Une randonnée ne se limite pas à se lever et à faire un seul pas puis se rasseoir.

L’ostéopathe est un guide, et vous êtes son client dans cette randonnée vers votre mieux être.

[1] je pose de même que la structure du psychisme gouverne en interaction avec la structure du soma

 

Retour