Je me suis déplacé..... Peut être faut-il aussi comprendre cela de multiples autres façon.

A méditer, ne trouvez vous pas ?

Souvenez vous.

Vous étiez mal assis, une installation désagréable et même peut être aviez vous mal aux fesses ou ailleurs à cause de votre position. Et alors...
Qu'avez vous donc fait pour être plus confortable ?

Une vie, une pratique

dans ces pages, je vais tenter de partager avec vous mon point de vue sur l'ostéopathie et la santé, sur ce qui fonderait nos choix, les miens, les vôtres aussi, sur le comment faire autrement et bien sur, j'évoquerai le "comment je fais" en pratique courante

 

Je ne suis ni un génie, ni un athlète et ce constat suffit à montrer combien chacun peut prendre conscience ou apprendre et en même temps à besoin d'un certain temps pour réaliser ce qu'il pense être le mieux pour lui même.

Ces deux petits textes vont servir de base à mes réflexions....

J'ai mal à...Je me suis déplacé.... Certes le terme donne immédiatement à réfléchir, nous y reviendrons.

Recadrons de suite ce terme qui est le plus souvent utilisé pour dire, par exemple, j'ai une vertèbre déplacée. Heureusement que ce n'est pas vrai. Si cette pièce anatomique l'était vraiment vous seriez très mal et surement pas dans mon cabinet, mais plutôt aux urgences de l'hôpital le plus proche. "Déplacé" est un terme courant mais impropre  dans le cadre de nos activités. Il s'agit le plus souvent d'une dysfonction localisée.
Déplacé pourrait parfois être synonyme de luxer, c'est dire que cela ne concerne pas une consultation "en ville".

Ceci dit, nous l'utiliserons parfois, quand même, par commodité et puis parce que c'est ce que l'on dit aussi de temps en temps.

Suite....